Confessions d’un enfant de la vie – Voyage dans les mémoires d’un fou – Lionel Cécilio

up-56f5828d26d09.png

Lionel Cécilio donnait il y a quelques années une lecture publique de L’éducation sentimentale et à cette occasion découvrait le premier roman de Flaubert, Mémoires d’un fou. Les premières phrases du récit de Flaubert seront donc les premières phrases de ce voyage vers d’autres mémoires, celles d’un jeune homme de notre siècle qui apprend qu’il va mourir. Dans une atmosphère propre au romantisme flaubertien des débuts (chandelle, plume, encrier…), Lionel Cécilio va « écraser le bec à un paquet de plumes » et se lancer dans les mémoires d’un jeune homme qui aimait la vie.

« Je veux descendre ! – Ah  c’est bon tu vas en avoir ! »

Avec pour seuls outils son corps et sa voix, le comédien devient transformiste et se démultiplie en une galerie de personnages picaresques (institutrice acariâtre, prêtre, coach sportif, médecin, psy, Einstein ou Dieu lui-même, voire Jeanne d’Arc …). Ces portraits subtils et cocasses balisent le récit de touches d’humour pimentées qui surviennent souvent au détour d’une phrase (l’échange entre Dieu et Einstein est hilarant, tout comme l’échange entre Jeanne d’Arc et le jeune homme). Et au-delà de l’humour surprenant, inattendu de l’écriture très ciselée, se révèle un texte qui aborde des réflexions plus profondes et touchantes sur l’humanité, ses contradictions, sur la vie, la mort, nos croyances et nos peurs.

Voyage dans les mémoires d’un fou mélange donc avec malice absurdité et réalisme, poésie, humour et gravité. Lionel Cécilio joue avec son corps comme avec les mots, avec les lumières, avec les spectateurs comme avec la Vie.

« Je vais donc écrire l’histoire de ma vie. — Quelle vie ! Mais ai-je vécu ? Je suis jeune, j’ai le visage sans ride et le cœur sans passion. »

Une chose est sûre, Lionel Cécilio est jeune et son cœur empli de passions.

VMF1

Photo C. Pilati

Voyage dans les mémoires d’un fou

De par et avec Lionel Cécilio

Mise en scène 

Théâtre des Déchargeurs

Jusqu’au  30 avril 2016

celinepilati2

Photo C. Pilati

2 réflexions sur “Confessions d’un enfant de la vie – Voyage dans les mémoires d’un fou – Lionel Cécilio

  1. Pingback: La liste de mes envies | théâtr'elle

  2. Pingback: Que voir à Avignon cet été ? | Théâtr'elle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s