Au dessus de la mêlée ou l’essai transformé de Cédric Chapuis

chapuis melee affiche.jpg

Si Cédric Chapuis a été nommé cette année aux Molières pour son spectacle Seul en scène « Une vie sur mesure » (Molière qui aurait été amplement mérité si Andréa Bescond n’était pas passée par là avec son extraordinaire Les chatouilles), bref, si Cédric Chapuis n’a pas remporté le Molière cette année, il le mérite un peu aussi, dans mon coeur. Cédric Chapuis, je l’ai rencontré alors qu’il incarnait Hadrien, jeune autiste fou de batterie. Je l’ai tellement aimé que j’y suis retournée. Que j’ai aussi acheté le DVD. Regardé plusieurs fois. Et que, quand j’ai appris qu’il présentait à Avignon non pas un mais deux spectacles en alternance, que ce deuxième spectacle s’appelle Au dessus de la mêlée, j’ai aussitôt pensé vestiaires, troisième mi-temps, calendrier des dieux du stade, chevelu barbu, sueur, muscles… bref…

En fait je me suis souvenue, une fois rentrée dans la salle du Pandora d’Avignon, que Cédric Chapuis est aussi et surtout un magicien. Qu’à partir d’un simple ballon, de simples accessoires comme un banc, il réussit à transporter son public d’Avignon à Brignac, à Toulouse, à Brives, dans toutes ces villes qui sentent bon l’ovalie.

Au dessus de la mêlée, cette fois, c’est l’histoire de Bastien. Bastien a cinq ans quand son papa, joueur aguerri, l’inscrit dans un club de rugby. Commence alors le récit de cette passion dévorante qui petit à petit s’installe, monte, s’agrippe, se greffe par tous les pores dans la peau du petit garçon. Avec peu de moyens mais cent fois plus de belles idées et une mise en scène simple et ingénieuse de Mira Simova, Cédric Chapuis réussit à nous promener des vestiaires au stade, des entrainements aux compétitions. Habité, possédé, Cédric Chapuis raconte les entrainements, les doutes, les encouragements des amis, les petites amies. Il se transforme, devient le meilleur pote, le père, la mère, l’entraineur (émouvant puis bouleversant). Au fil du récit, on suit le jeune garçon qui deviendra jeune homme, ses études, ses premières amours, ses déceptions, l’amitié, la rivalité, et surtout, surtout, cet amour, cette passion, cet esprit d’équipe et cette cohésion qui lie indissolublement les joueurs d’une équipe et ces valeurs qui sont indissociables du balon ovale : solidarité, fraternité, courage, et surtout sens de l’équipe-famille.

C’est drôle, émouvant, touchant, on rit autant que l’on s’émeut, on applaudit encore, encore, la salle se lève, et on se réjouit de voir les petits nouveaux, ceux qui n’avaient pas vu Une vie sur mesure, la bande que l’on a traînée et les autres, se précipiter à la billetterie pour réserver à leur tour.

A quand le prochain ?

Au dessus de la mêlée, de et avec Cédric Chapuis

Mise en scène  Mira Simova

Festival d’Avignon OFF 2016,

Pandora, en alternance avec Une vie sur mesure

Réservations au 04 90 85 62 05

3 réflexions sur “Au dessus de la mêlée ou l’essai transformé de Cédric Chapuis

  1. Pingback: Un souffle d’Eire et de psychose sur Avignon | théâtr'elle

  2. Pingback: Que voir à Avignon cet été ? | Théâtr'elle

  3. Pingback: STANLEY – Cédric Chapuis – Festival d’Avignon OFF 2017 | Théâtr'elle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s