Les bals où on s’amuse n’existent plus pour moi.

Point d'ors russes dans cette adaptation de Gaétan Vassart du roman de Tolstoï. Point d'ors ni de faste mais une mise en scène toute en sobriété, qui fait la part belle aux héroïnes tolstoïennes. En premier lieu Golshiftey Farahani, ensorcelante Anna Karenine. L'iranienne au charme oriental incarne sublimement la russe tourmentée et propose une interprétation saisissante. … Lire la suite de Les bals où on s’amuse n’existent plus pour moi.