Au-delà du cirque, Beyond enchante le Rond Point

14_BEYOND_Q-2000x2149.png

En ce maussade mercredi 9 novembre 2016, dans la salle Renaud Barrault du Rond Point, on s’installe, on papote, on commente, on partage ses craintes après l’élection du plus gros canard de la planète. Et – hasard ô combien bienvenu ce soir-là – c’est sur le vitaminé New York New York que commence Beyond. 7 artistes de la Compagnie australienne Circa, 4 filles et 3 garçons, qui réussissent après seulement quelques accords du crooner Sinatra, à redonner envie de rire, d’aimer, de croire, de ne pas se laisser abattre, tout simplement. Ils entrent en arborant tous une immense tête de lapin : le ton est annoncé, rire et dérision seront au programme, rires et acrobaties, rires et voltige, rire et prouesses : voltige aérienne, mât chinois, ballets aériens, équilibres en aveugle, contorsions… le tout est réalisé avec une facilité évidente, les corps sont souples et félins, aériens, légers… On en arrive à trouver logique, normal, qu’un seul jeune homme arrive à porter tous ses partenaires. On en arrive à trouver logique que cette jeune femme arrive à terminer fièrement son Rubik’s cube pendant que les 6 autres lui grimpent dessus. On en arrive à frémir à peine, quand celui-ci soulève celle là par la mâchoire, quand celui-là saute sur le bassin de celle-là…

On en arrive à se lover tout simplement dans l’admiration béate, heureuse, des numéros tous aussi virtuoses qu’élégants. Car c’est ici que la magie opère : si les jeunes prodiges sont épatants de technique, ils sont aussi et surtout fichtrement mutins. Toujours souriants, le regard espiègle, se moquant royalement des lois de la gravité de la technique de la physique, ils enchaînent le tout avec une décontraction et une légèreté confondantes. Le tout est truffé de dérision, de charme, de malice. Têtes de lapin, costume d’ours, imitation d’animaux, costumes au final très simples accompagnés d’une bande son entrainante où tout le monde trouvera son bonheur (electro, comédie musicale, ballades classiques, Brel, …). Beyond, au-delà, entraine le public, ravi, dans une folle escapade décalée où les frontières entre réalité et rêve s’évaporent, où la raison et l’irrationnel s’entrelacent et se confondent, où l’insolite vainc la douleur physique, où la technicité des corps devient élasticité, où le plaisir est évident, palpable, contagieux.

Certains soirs, il fait bon franchir la frontière et passer, le temps d’un spectacle, dans un au-delà fait de malice et de joie. Certains soirs il fait bon se dire qu’on a tous en nous un pied-de-nez qui attend, un soupçon d’audace et un grain de folie que la fureur des hommes, des autres, n’atteindra pas.

Beyond, par la Cie CIRCA

Mise en scène : Yaron Lifschitz, compagnie Circa

Avec : Jessica Connell, Timothy Fyffe, Rowan Heydon-White, Conor Neall, Kathryn O’Keeffe, Seppe Van Looveren, Billie Wilson-Coffey

Théâtre du Rond Point

Jusqu’au 27 novembre 2016

Réservations au 01 44 95 98 21

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s