REVERSIBLE, les 7 doigts de la main, au Bataclan

Introspection circassienne poétique et troublante

♥♥♥♥

reversible affiche

Qui sommes nous vraiment et qui cachons nous derrière la façade policée de notre quotidien ? Quelle sont nos racines et nos influences, les traces indélébiles parfois insoupçonnables qui nous façonnent et nous régissent ? Gipsy Snider, co-fondatrice de la compagnie Les 7 doigts de la main, a créé Réversible en s’interrogeant sur ce passé qui nous modèle imperceptiblement : elle a demandé à huit artistes (4 hommes, 4 femmes) de se pencher sur leurs familles, leurs ancêtres, et de puiser dans ces histoires familiales parfois insoupçonnées l’inspiration d’un spectacle basé sur l’empreinte parfois insoupçonnable des histoires familiales.

Des histoires familiales donc, que les huit artistes vont remonter et transformer en un spectacle basé sur l’effet miroir des racines : un décor amovible qui permet de franchir les barrières du passé, de plonger à l’intérieur des histoires intimes et d’en ressortir plus riches encore. Acrobates, jongleurs, contorsionnistes, voltigeurs, équilibristes, les huit artistes, qui ont chacun leur spécialité, s’adonnent et se donnent avec un plaisir et une générosité évidentes : l’une dans un houla hop poétique et romantique, l’autre à la jonglerie écarlate, deux autres voltigeuses dans un duo aérien étonnant ; on rajoutera la planche coréenne, le mât chinois, la roue allemande… et surtout l’ingrédient essentiel, vital, moteur du spectacle : la poésie, le rêve et l’imagination qui emportent le spectateur dans un voyage immobile et pourtant fervent, le déportent loin de son quotidien et l’embarquent dans une dimension parallèle, bercée par la musique omniprésente et parfois surprenante (comme les dialogues de La cantatrice chauve sur un duel Fouet / Eventail particulièrement savoureux).

Du cirque donc, mais, comme dans Traces présenté l’an dernier à Bobino, du cirque poétique, loin d’un esbroufe démesuré et sensationnaliste, qui se contente avec brio de marier virtuosité avec esthétique, fluidité avec force, légèreté avec performance, humour avec technicité.

Et, encore une fois, on se surprend à l’abandon, au lâcher prise, on se laisse emporter sans résistance dans ce voyage entre deux mondes qui s’interpellent et se répondent. Et qui nous happe encore, dans une poésie folle, un monde parallèle, une escapade, un intermède  beaucoup trop tôt terminé.

Réversible, par les 7 doigts de la main

Au Bataclan jusqu’au 1er avril

Réservations au :

Mise en scène Gipsy Snider

Artistes : Maria Del Mar Reyes, Vincent Jutras, Jérémi Lévesque, Natasha Patterson, Hugo Ragetly, Emilie Silliau, Julien Silliau, Emi Vauthey.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s