L’HISTOIRE D’UNE FEMME, Pierre Notte – Théâtre de Poche-Montparnasse

affiche histoire

Etre une femme comme un homme*

♥♥♥♥

Pierre Notte écrit en préface qu’il a un jour vu un homme, à bicyclette, dépasser une femme et lui « mettre une main aux fesses, gifle violente, forte frappe, claque, et repartir en riant ». De là est née « l’histoire d’une femme qui n’en peut plus d’avoir à supporter une société d’hommes ».

C’est donc l’histoire d’une femme, ou des femmes, voire de la majorité des femmes qui s’écrit, sous les yeux des spectateurs du Poche-Montparnasse en ce moment. Une histoire de femme qui se dessine à travers le regard que posent sur elle un homme, des hommes, voire la majorité des hommes, depuis des décennies, des siècles. Et oui, somme toute, ce pourrait être une scène presque banale, cette claque sur les fesses, cet éclat de rire gras et masculin devant la surprise de la femme, ce chemin continué sans même regarder en arrière et voir que la femme était à terre. Une banalité qui ouvre un récit saccadé, agité, frénétique, un torrent de petites histoires, de saynètes, où la femme, cette femme, ces femmes, reçoivent comme des gifles les propos machistes des hommes qui les entourent. Un homme, un collègue, un père ou un frère, souvent parfaitement inconscients de leur muflerie, un collégien, un vendeur, un DRH, la femme anonyme de Pierre Notte devient la femme plurielle soumise à la misogynie immémoriale d’une société d’hommes patriarcale faite par les hommes pour les hommes.

Performance épatante

De petites mufleries en goujateries anodines, d’allusions balourdes en propos butors, de blagues salaces en paternalisme, de condescendance en machisme, Muriel Gaudin entend, reçoit, subit le joug de cette phallocratie séculaire. Une performance fascinante de la part de la comédienne qui enchaine avec une grande fluidité et sur un rythme effréné les scènes et les histoires pendant plus d’une heure. Jamais outrancière, toujours juste, animée d’une énergie mine de rien très maîtrisée, la jeune femme devient plurielle et se transforme en un tour de voix, de regard, de posture, en plus d’une dizaine de personnages, qu’ils soient hommes ou femmes. Bluffante.

Et que dire du texte de Pierre Notte ? Comme toujours j’aime ce phrasé saccadé, cet enchainement de situations, ces phrases et dialogues enchevêtrés enfilés liés les uns aux autres et séparés seulement de quelques respirations qui finissent par former une spirale et nous absorber. Comme dans Ma folle otarie, présenté l’été dernier à Avignon, le seul en scène devient une sorte d’épreuve pour le comédien qui, sans accessoires ou à peine dans le cas de L’histoire d’une femme, va devoir entraîner son public dans son histoire, le forcer à imaginer les personnages, les situations, l’inciter à deviner, sentir, éprouver tout ce qui est suggéré mais jamais prononcé. La pari est encore réussi, on en ressort épaté par le texte et le propos, toujours suggéré jamais asséné.

« L’histoire d’une femme est de celles qui nous mettent en mouvement. Une histoire où il s’agit d’oublier cette différence cachée qui saute aux yeux, celle du sexe. Il s’agirait peut-être, comme un jeu de nous envisager, femmes et hommes, comme plus que ça, ou les deux à la fois, perméables et mélangés. Et de voir que ça change. Pour de vrai. » (Muriel Gaudin, postface).

*Muriel Gaudin

VTONELLI

V. Tonelli

L’histoire d’une femme, texte et mise en scène Pierre Notte

Avec Muriel Gaudin

Théâtre de Poche-Montparnasse

Jusqu’au 7 mai

Réservations au 01 45 44 50 21

Festival d’Avignon OFF 2017, Théâtre des 3 soleils, à 13h40

 

Une réflexion sur “L’HISTOIRE D’UNE FEMME, Pierre Notte – Théâtre de Poche-Montparnasse

  1. Pingback: Que voir à Avignon cet été ? | Théâtr'elle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s