HEROE(S) – G.Barbot, Ph.Awat et V.Gautier-Marin – Festival OFF 2018, La Manufacture

A l’origine, à l’été 2015 Guillaume Barbot, Victor Gauthier-Marin et Philippe Awat réfléchissaient à un spectacle déambulatoire dans Avignon, qui s’appellerait War and Breakfast, spectacle qu’ils avaient deux ans pour préparer et présenter à Avignon en 2018. Trois mois plus tard, le 13 novembre 2015, les attentats de Paris pulvérisaient leurs certitudes, leur projet. Des doutes des peurs des interrogations plus tard ils décident de changer d’axe : ce ne sera pas la guerre qui sera le centre de leur spectacle, mais ceux qui alertent, ceux qui dénoncent, ceux qui témoignent. Ces héros invisibles, anonymes, qui témoignent, alertent, révèlent. Lanceurs d’alerte, pour un théâtre qui devient à son tour un témoin nécessaire, lanceur d’alerte.

Une table centrale, un discret nécessaire de cuisine, de grands tableaux noirs en fond de scène : la scénographie est réduite au strict minimum : elle sera largement remplie par le récit des trois metteurs en scène. Évasion fiscale, Panama papers, Paradise papers, Daesh, les mots et témoignages s’enchainent, les dates s’inscrivent sur les tableaux noirs ; les noms, ceux qui occultent, ceux qui optimisent, ceux qui dissimulent, ceux qui maquillent, se succèdent et s’alignent sur une liste de plus en plus longue. Une affaire « sort » ? Passé l’effet d’annonce, plus rien ne se passe, elle est aussitôt remplacée par une autre, et ainsi va le monde toujours serein de la finance. Guillaume Barbot, Victor Gauthier-Marin et Philippe Awat ont rencontré quelques uns de ces héros ordinaires : ils ont pour la plupart si ce n’est la totalité, presque tout perdu : emploi, employabilité, vie sociale. C’est pour eux que les trois metteurs en scène créent ce spectacle, éminemment nécessaire, construit comme un reportage rythmé et édifiant dont on sort dans un silence nécessaire, sonnés par ce récit. Changerons-nous pour autant notre quotidien ? Non, évidemment, mais au moins serons-nous au courant, serons-nous sensibilisés, serons-nous attentifs. Et plus reconnaissants. C’est aussi pour ça que le théâtre existe.

 

Heroe(s) de et avec Guillaume Barbot, Philippe Awat et Victor Gautier-Marin (jeu : en alternance avec Régis Royer)

Violon, création sonore : Pierre-Marie Braye-Weppe

Lumière Nicolas Fauchaux

Scénographie : Benjamin Lebreton

Festival d’Avignon OFF 2018, La Manufacture,10h20

Scène nationale de Macon le 2 avril 2019

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s