SCALA – Yoann Bourgeois – La Scala

15367682518016_scala-de-yoann-bourgeois_41387

La Scala se relève.

Il en aura fallu du temps, pour que la Scala reprenne vie après des années de jachère, d’abandon, des années de vie entrecoupée d’éclipses et de sursauts. Il en aura fallu du temps pour qu’enfin elle rencontre et séduise en un instant Mélanie et Frédéric Biessy, leur donne l’envie de la réanimer et la faire revivre. Aujourd’hui, drapée dans un profond bleu nuit par le décorateur et scénographe Richard Peduzzi, la Scala se réveille et renait après deux ans de travaux pour devenir, on n’en doute pas, un lieu incontournable dont les artistes s’empareront pour donner vie et corps à leurs propres rêves.

C’est à Yoann Bourgeois que les Biessy ont demandé d’imaginer le premier spectacle de la Scala. Avec sa scénographie dont les bleus et les gris se confondent et se fondent dans les murs de la Scala, avec cet escalier (scala en italien) central au milieu d’un vide, avec ce mobilier qui s’écroule et se redresse, le spectacle de Yoann Bourgeois est à l’image du lieu. Sept artistes-acrobates y livrent une performance à la fois étrange et fascinante : poupées désarticulées, ils s’effondrent et se redressent, pour mieux retomber, pour mieux se relever, à l’infini. Sans cesse ils se relèvent, sans cesse ils disparaissent pour mieux réapparaître dans un ballet à l’atmosphère singulière. On y plonge petit à petit, embarqués par la poésie de l’ensemble, surpris et séduits par des micro événements qui viennent nous cueillir comme ces dizaines de mains qui surgissent du sol, ou cet interminable tube de voile dont une des acrobates se défait. Tous, comme à l’accoutumée chez Yoann Bourgeois, jouent de leurs corps élastiques, défient la gravité et semblent suspendus dans le temps comme dans l’espace ; tous, de leurs présences silencieuses, habitent cet espace fantomatique et lui redonnent vie.

Scala ressemble donc à la Scala : ce qui tombe se relève, ce qui est détruit est reconstruit, ce qui disparait réapparait dans une troublante poésie. Longue vie à Scala, longue vie à la Scala.

scala.jpg

 

Scala, de Yoann Bourgeois

Avec Mehdi Baki, Valérie Doucet, Damien Droin, Nicolas Fayol, Emilien Janneteau, Florence Peyrard et Lucas Struna

Lumières Jérémie Cusenier

Son Antoine Garry

Assistante artistique Yurié Tsugawa

Costumes Sigolène Petey

La Scala, jusqu’au 24 octobre, réservations au 01 40 03 44 30

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s