ATELIER, Tg Stan, Théâtre de la Bastille, Festival d’Automne

Baz’Art au théâtre de la Bastille

Impossible de décrire précisément ce qui attend les spectateurs curieux qui s’aventurent au théâtre de la  Bastille pour Atelier. Impossible car indescriptible, tout comme le décor, fait d’un vaste bric-à-brac entassé sur scène : planches, caisses, objets divers, tous aussi cabossés les uns que les autres, tous aussi branlants que souvent incongrus. Dans ce désordre, trois comédiens vêtus de noir : Peter Van den Eede, Matthias de Koning, Damiaan De Schrijver : tous trois issus de trois compagnies différentes (Tg Stan, Koe et Maatschappij Discordia) ils créent collectivement plusieurs spectacles et les voici de retour à Paris, pour une neuvième coproduction autour du théâtre. Ici, c’est la création théâtrale même qui est au cœur du spectacle, avec cet atelier dans lequel les artistes créent, fabriquent, inventent. Un processus que les trois comédiens décortiquent à base de tentatives, d’essais, de ratages et de recommencements.

Il y a du Buster Keaton dans leurs expériences toutes aussi saugrenues de ratées, il y a du Charlie Chaplin dans leur candeur et leurs sourires. D’une bâche en plastique ils créent une porte – parfaitement bancale, de chemises immaculées ils créent des loques, prenant parfois la pause, accrochant une poutre avec des cintres (nous sommes dans un théâtre, après tout)… le tout sans paroles ou quelques borborygmes, le clin d’œil malicieux et le sourire en coin. Et de ce vaste bazar indescriptible, de ce bordel organisé à la fois improvisé et parfaitement pensé le spectateur retient l’éternel optimisme de la création, la volonté coûte que coûte d’avancer, d’inventer, d’imaginer, car ces trois bras cassés du bricolage réussissent à l’entraîner dans leur folie contagieuse et leur univers burlesque, décalé, complètement loufoque.

Il faut accepter de laisser sa rationalité au vestiaire : une fois débarrassé, on peut alors se laisser aller à leur douce folie. Clairement, ça fait du bien.

 

Atelier

production STAN, de KOE et Maatschappij Discordia
de et avec Matthias de Koning, Damiaan De Schrijver et Peter Van den Eede

technique Bram De Vreese, Tim Wouters, Pol Geusens
costumes Elisabeth Michiels

Théâtre de la Bastille jusqu’au 12 octobre

Réservations au 01 43 57 42 14

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s