La Maladie de la famille M, Fausto Paravidino – Cie Le Hasard du Paon

la maladie de la famille

Après quelques années, le Docteur Cristofolini, ancien médecin de « campagne » d’une agglomération en bordure d’une nationale, se confie sur le dossier marquant de sa carrière: La Famille M.

Dans la famille M, il y a Martha, qui s’occupe de tout depuis la mort de la mère ; il y a Maria, qui ne s’occupe de rien si ce n’est de ses histoires d’amour. Il y a Gianni, le frère, qui n’a pas l’air de vouloir grandir, et leur père qui perd son autonomie. Il y a aussi, Fulvio, le petit ami de Maria, et Fabrizio, celui qui voudrait bien l’être aussi, petit ami de Maria. C’est le docteur Cristofolini qui raconte cette histoire, l’histoire de cette famille qui a cessé de fonctionner normalement après la mort de la mère, l’histoire de cette famille qui ne sait plus comment s’aimer.

« On est toujours tout seul. – C’est toujours mieux que d’être ensemble. »

Comment parler d’un spectacle qui nous a laissé sans voix, ému, touché ? Ému parce que Fausto Paradivino distille avec beaucoup de subtilité la difficulté à s’aimer et se dire les choses, la douleur que les personnages de cette famille enfouissent tant bien que mal sous les maladresses, ou l’envie de partir, de vivre ailleurs, que les enfants repoussent sans cesse. Ému aussi parce que la Compagnie Le hasard du paon proposait hier une version hautement réussie, où tout, absolument tout, était abouti, travaillé. Du jeu des comédiens (impossible d’en citer un plutôt qu’un autre tant tous sont de parfaits équilibristes des sentiments) à l’esthétisme de la scénographie en passant par les lumières, d’une grande beauté, tout conférait hier à transporter la salle Malesherbes et l’entraîner dans ce petit village d’Italie où la vie s’effiloche en même temps que les espoirs d’une jeunesse qui s’ennuie. Armance Galpin signe ici une mise en scène à la fois sobre et judicieuse (le récit du docteur C. est enregistré sur une bande son), totalement au service du texte.

« On ne grandit pas, on vieillit seulement » dit Gianni à Martha. Je souhaite à la compagnie du Hasard du Paon de continuer à grandir, ce qu’elle ne manquera pas de faire.

La maladie de la famille M, de Fausto Paradivino

Compagnie du Hasard du Paon

Mise en scène Armance Galpin

Avec: Johanna Gutierrez, Charlotte Lequesne, Jules Méary, Alexandre Schreiber, Laurent Suire et Guillaume Tagnati

Festival de théâtre de Maisons Laffitte 2019

 

 

 

Une réflexion sur “La Maladie de la famille M, Fausto Paravidino – Cie Le Hasard du Paon

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s