MELONE BLU – Samuel Valensi – Théâtre 13

Melblu

Melone blu, conte philosophique

Après L’inversion de la courbe l’an dernier c’est un nouveau spectacle engagé que présente la jeune compagnie La poursuite du bleu : avec Melone Blu, nous voilà embarqués sur une île nouvelle, au large d’un pays imaginaire à une époque indéterminée, où les phoques sont sacrifiés… le pêcheur Felice Verduro se perd en mer et découvre un territoire inexploité où pousse une espèce végétale inconnue : le melon bleu, doté de vertus exceptionnelles. Felice le visionnaire qui rêve d’un monde meilleur décide de s’installer sur l’île et de cultiver le fruit miraculeux. Son fils Felice en intensifiera la culture en la modernisant et la troisième génération, l’aîné s’appelant aussi Felice, se déchirera autour de cette industrialisation galopante et de la course au profit qui en découle. En trois générations, le rêve du pêcheur Felice n’est plus qu’un lointain souvenir sacrifié sur l’autel du progrès.

Voilà un bel exercice que propose Samuel Valensi avec ce conte écologique qui démarre sous une forme polyphonique : les comédiens, réunis en chœur, entament ce récit tel une légende qui se raconterait de génération en génération. Puis, petit à petit, la dramaturgie évolue en même temps que l’histoire pour devenir plus frontale, avec des dialogues et des scènes plus intenses. L’utopie humaniste des débuts sera petit à petit, au fil des générations, grignotée par le progrès et son revers, l’industrialisation intensive. Fable autant que pamphlet, Melone blu interroge et interpelle : écologie, économie, le propos révèle un théâtre engagé, qui se veut autant pédagogique que signal d’alarme. Didactique (parfois trop, notamment dans les propos économiques) autant que poétique, il est servi par une équipe de comédiens tous excellents, qui endossent plusieurs personnages avec une belle vitalité. Dans une scénographie simple (et recyclable : mobilier mobile et transformable en palettes, cordes suspendues), très joliment mise en lumière, ce collectif convaincu et convaincant entraîne le spectateur qui plonge sans rechigner dans ce récit philosophique et en ressort songeur.

C’est le but de Samuel Valensi : interpeller sans brusquer, alerter et témoigner, tout en allant au delà du seul cadre des représentations : replantage d’arbres grâce à la billetterie, scénographie et costumes fabriqués avec des matériaux bio-sourcés, recyclés et recyclables, utilisation des billets comme monnaie d’échange dans plusieurs magasins éco-responsables de la capitale, supports de communication biodégradables, utilisables comme semences biologiques…

Melone blu est donc une histoire somme toute banale, une histoire d’hommes qui gâchent et se gâchent, une histoire faite de poésie et de rêves, d’espoirs et de désillusions, de batailles et de renoncements. Une histoire d’hommes et de femmes, qui se veut autant signal d’alarme que récit testimonial, conte philosophique et éveil de conscience.  Une bien jolie façon de commencer sa saison.

Melone-Blu-750x662

Melone blu

Texte et mise en scène Samuel Valensi – Cie La poursuite du bleu

Avec Brice Borg, Michel Derville, Paul-Eloi Forget, Emmanuel Lemire, Valérie Moinet, Alexandre Molitor,  François-Xavier Phan, Maxime Vervonck

Costumes Sabine Schlemmer
Musique Léo Elso
Lumières Angélique Bourcet
Scénographie Julie Mahieu

Théâtre 13, jusqu’au 22 septembre 2019 – Réservations au 01 45 88 62 22

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s