LA MACHINE DE CIRQUE – La Scala

 

 

40x60_Machine_de_cirque.jpg

Cinq garçons dans le vent

C’est une sorte de machine sortie tout droit de l’imagination d’un savant ou bricoleur fou qui est installée sur la scène de La Scala. Un échafaudage sur lequel sont accrochés divers accessoires : un vélo, des agrées, des caissons à roulette, des matelas, divers instruments de musiques faits de bric et de broc… un assemblage hétéroclite et rafistolé autour duquel quatre acrobates plus un musicien vont s’installer.

Loufoque, comique, technique, maitrisé, créatif, inventif, barré, musical, bricolé, les adjectifs sont pléthore pour décrire cette petite compagnie québécoise qui s’installe à La Scala pour un mois. Une petite compagnie qui deviendra certainement grande tant son talent et son inventivité sont épatants.  D’un rien, ils font plusieurs tout, leur créativité et leur inventivité font des merveilles et les voilà transformer un assemblage biscornu en agrée, sortir un vieux monocycle des fagots, et se lancer dans une série de numéros les plus acrobatiques les uns que les autres, épater la galerie, arracher des oh et des ah à la salle à la fois ébahie et frissonnante devant tant de risques encourus (mais ne sont-ils pas inconscients voire totalement fous ?). Roue Cyr, jonglage, planche coréenne, trapèze, voltige, les quatre fantastiques semblent tant s’amuser que l’on oublie totalement l’extrême difficulté de certains exercices pour se laisser emporter par leur fougue et leur énergie. Et de fougue et d’énergie il en sera pleinement question, d’humour aussi, le parti pris de la compagnie semblant être celui de faire rire, aussi, à grand renforts de grimaces parfois, de dérision souvent, d’imagination beaucoup, et de transformer en intermèdes humoristiques les temps de repos qu’ils imposent à leurs corps et leurs muscles largement sollicités. Frédéric Lebrasseur, multi-instrumentiste, les accompagne et rythme les numéros avec sa dégaine improbable de compositeur fou capable de faire de la musique avec n’importe quelle pièce de bois ou de fer.

Le public, adultes, enfants, vieux et moins vieux, est totalement conquis et en redemande, quand son cœur ne s’arrête pas de battre tant certains numéros sont impressionnants. Tabernacle !

 

La machine de cirque

Ecriture, direction artistique et mise en scène Vincent Dubé avec Yohann Trepanier, Raphaël Dubé, Maxim Laurin, Ugo Dario, Frédéric Lebrasseur, Elias Larrson

Musicien Frédéric Lebrasseur

La Scala, jusqu’au 3 novembre 2019, durée 1h30 – réservations au 01 40 03 44 30

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s