La double inconstance – Marivaux – MES Anne Kessler

Sylvia aime trendrement Arlequin qui l'aime aussi. Mais le Prince doit épouser une de ses sujettes et c'est sur Sylvia qu'il porte son dévolu. La jeune paysanne refuse, arguant qu'elle n'a besoin que de l'amour de son amant et d'aucune richesse. Arlequin, lui, affirme haut et fort qu'il n'a besoin de rien si ce n'est … Lire la suite de La double inconstance – Marivaux – MES Anne Kessler

TRAHISONS – Harold Pinter. MES Frédéric Belier-Garcia. Comédie Française

Il pourrait s'agir d'une simple histoire d'adultère, de mariage épuisé, de mensonges murmurés, de rupture, de retrouvailles. Il pourrait s'agir d'une histoire sordide et banale, mais avec Pinter, les histoires les plus simples se transforment en jeux de non-dits, en silences lourds de mots, en trompes-l'oeil fascinants et troublants sur les relations humaines. Ici Emma … Lire la suite de TRAHISONS – Harold Pinter. MES Frédéric Belier-Garcia. Comédie Française

La seule certitude que j’ai d’être dans le doute – Desproges vu au Français

Point de doute, ceci dit, Desproges était et restera un auteur talentueux, qui épinglai   t avec sa verve cynique et caustique les méchants, les radins, les cons, les esprits petits et les ceux qui se croyaient grands. Des textes qui révélaient aussi une grande sensibilité, parfois cachée mais vra   iment présente, une poésie … Lire la suite de La seule certitude que j’ai d’être dans le doute – Desproges vu au Français

George(s) : who else ?

Georges Brassens j'aime bien mais j'ai toujours préféré Brel. Voilà, c'est dit, et le moustachu qui grattait sa guitare dans la télé en noir et blanc faisait davantage craquer mes parents que moi d'autant que Georges Brassens était Sétois, comme mes parents. Autant dire que les notes du Gorille, des Bancs publics, les Copains d'abord, les … Lire la suite de George(s) : who else ?