Une tragi-comédie de cape et d’épée au Ranelagh

Tous vêtus du rouge de la passion, les comédiens du Grenier de Babouchka, sous la houlette de Jean-Philippe Daguerre, se lancent dans une version du Cid fichtrement dynamitée voire virevoltante si ce n'est bondissante. Ici, le tragique se fond dans l'énergie et devient force centrifuge qui entraîne nos personnages dans une heure quarante d'émotions, de … Lire la suite de Une tragi-comédie de cape et d’épée au Ranelagh