Fabien Olicard vous mentalise : Attrape moi si tu peux !

OK je vais l’avouer tout de suite : je suis allée voir Fabien Olicard uniquement pour Fifille. Une petite soirée de mentalisme, pour moi qui n’y crois pas plus qu’en toute existence divine, c’est juste le moyen de faire plaisir à la chair de ma chair et de passer une petite soirée bien sympa. En plus sur la Péniche-théâtre Story-Boat à Conflans, un vrai plaisir. Oui, une péniche transformée en théâtre, ça existe et c’est tellement intime, chaleureux, sympathique que je suis devenue totalement fan, y compris du Picamou que propose la propriétaire après chaque spectacle (c’est une infusion. Parait-il. Parce qu’en fait je préfère le petit verre de blanc offert aussi) (y’a aussi du rouge) (hips).

Bref, revenons à nous moutons ou notre mentaliste, Fabien Olicard. J’ai déjà assisté à un spectacle de mentalisme, sans apprécier plus que ça. Ici, tout le contraire. Fabien Olicard maîtrise ses tours / astuces / trucs / machins / manipulations / trompages / bidules etc… il les maîtrise si bien que le tout est proposé avec malice, rythme effréné, l’humour qui va bien au moment où il le faut mais sans jamais devenir lourdingue (suivez mon regard autres mentalistes qui surfez sur le bas de ceinture pour détourner l’attention de vos spectateurs et prendre le temps de calculer…). Du coup c’est entrainant, limite grisant parce qu’on n’a pas le temps de réfléchir pour « trouver le truc » et que Fabien Olicard va tellement vite que de toute façon c’est bon, c’est bluffant, c’est entrainant et tout et tout.

Il y a chez Fabien Olicard un réel talent de psychologie, manipulation, observation : en revanche il ne prend pas son public pour une bande de niais en prenant le temps d’expliquer certaines astuces, de révéler quelques trucs tout bêtes comme l’induction, la synergologie et la suggestion. Et tout simplement ça marche parce qu’on ne peut qu’applaudir à ces tours qui, même expliqués, nous laissent pantois.

Que dire de plus ? Fabien Olicard a beaucoup de charme (dixit Fifille-Girly et Meilleure-Copine-Girly) (dixit moi aussi) mais en joue juste ce qu’il faut sans être lourd. Bref, on ne voit pas le temps passer, c’est très interactif, on rit beaucoup, on se laisse aller pendant une heure vingt et puis, à la fin, on se dit « Déjà » ?? Alors qu’on était venue limite « misanthrope-genre-la fille-à-qui-on-ne-la-fait-pas ». Ben si. Ca l’a fait.

(un seul bémol ? Cette affiche, my god…).

Fabien Olicard vous mentalise

au Point Virgule les lundis et mardis

Au Story Boat de Conflans Ste Honorine les 14 et 15 décembre