LE TARTUFFE – Molière – MES Peter Stein – Théâtre de la Porte Saint Martin

Un Tartuffe qui manque de goût L’affiche a de quoi appâter : Jacques Weber, Pierre Arditi, mis en scène par Peter Stein dans le Tartuffe. Une fois encore le Théâtre de la Porte Saint Martin fait appel à des têtes d’affiche pour lancer la saison : risque zéro, la salle est comble et le public conquis d’avance, … Lire la suite de LE TARTUFFE – Molière – MES Peter Stein – Théâtre de la Porte Saint Martin

LES MOLIÈRE DE VITEZ, L’INTÉGRALE– MES Gwenaël Morin- Théâtre du Peuple

Par l'art, pour l'humanité, pour Molière Un plateau nu, ouvert seulement sur la forêt vosgienne : c’est l’envoûtant (le magique ? l’enchanteur ?) Théâtre du Peuple à Bussang qui sert cet été d’écrin au texte de Molière. Molière qu’Antoine Vitez avait présenté à Avignon en 1978 avec quatre pièces à la suite, jouées dans l’ordre chronologique de leur … Lire la suite de LES MOLIÈRE DE VITEZ, L’INTÉGRALE– MES Gwenaël Morin- Théâtre du Peuple

LE MALADE IMAGINAIRE – Molière, MES Sébastien Biessy

Molière au service de Pour un sourire d'enfant (PSE - Cambodge) Maintes fois montée, la dernière pièce de Molière continue de faire rire depuis des générations. Et c’est facile, de rire, tant la mécanique comique de la pièce est ici impeccable et provoque immanquablement l’hilarité dans le public avec cette satire mordante de la médecine… … Lire la suite de LE MALADE IMAGINAIRE – Molière, MES Sébastien Biessy

LES FOURBERIES DE SCAPIN, Molière, MES Denis Podalydès, Comédie Française

Scapin tout feu tout flamme emballe la Comédie Française Pour inaugurer la saison 2017 2018 au Français, c’est une des valeurs sures de la maison de Molière qui est donnée avec Les fourberies de Scapin dans une nouvelle mise en scène signée Denis Polalydès. Le comédien français, après Le bourgeois gentilhomme,  s’attaque à nouveau au … Lire la suite de LES FOURBERIES DE SCAPIN, Molière, MES Denis Podalydès, Comédie Française

Dom Juan, ou le festin trop épicé de Sivadier

A l'Odéon, Dom Juan arrive par la salle et commence par séduire les spectatrices. Oeil de velours et regard canaille, il interpelle une spectatrice, lui offre des fleurs, les lui reprend pour en offrir à celle d'à coté, redistribue le tout et apostrophe même les femmes du balcon «Êtes-vous accompagnée ? Seule ? ». Le procédé … Lire la suite de Dom Juan, ou le festin trop épicé de Sivadier